FANDOM


Aliaume
Aliaume de Malebrumes (1102 - 1157) est un personnage illustre de la lignée du Solstice d'Hiver, fils d'Alcide Daphylacte Béronthe de Malebrumes (Aldabéron) et de Clymence Norcastel. Membre du Pandaemonium, il deviendra le premier garrant des Illusions, avec Fendrel Griffonblanc, et sera le fondateur de la Maison de Malebrumes à Lutèce.

Jeunes annéesEdit

Aliaume de Malebrumes grandit dans les quartiers sorciers de Laodunum, dans la demeure de son père, alors Archi-Prime-Mage du duché de Champagne dont dépendait alors l'Aisne.

Pendant son enfance, il ignore tout des recherches de son père relatives aux cinq Kas naturels et à la diffraction du champ de Lune, n'étant pas en âge d'en comprendre les concepts. C'est malgré lui qu'il se retrouve au coeur des événements de la Nuit des Nuées, et qu'il est emporté par le Pandaemonium en même temps que les Enfants de Laon. A la suite de la fondation de Pandimon, directement consécutive à ces heurts, il devient l'un des premiers pensionnaires de l'école, puis est intronisé dans l'ordre des Daemons, à l'âge de 17 ans. Son père, Aldabéron, a été neutralisé et enfermé dans une garoguille de pierre des sous-bassements du château.

Les Illusions et la fondation de la Maison de MalebrumesEdit

Dès le printemps 1123, le monde sorcier est précipité dans les Persécutions et doit se résoudre à disparaître du regard des moldus. Malgré les controverses qui éclatent au sein du Pandaemonium alors en voie de devenir Pandimon, les Essais de Melanomageia d'Alcide Daphylacte sont étudiés et révèlent les possibilités ouvertes par la magie de l’âme.

Parmi les Daemons, Aliaume de Malebrumes et Fendrel Griffonblanc sont choisis pour dresser les Illusions de Lutèce dont ils jurent de rester garants, tout comme leurs descendants après eux. Sur la rives droite, tous deux installent leurs demeures et fondent la Maison de Malebrumes et celle du Griffon Blanc.

Ritualisation du réveil d'AldabéronEdit

Dans sa trente-huitième année, Aliaume de Malebrumes se plonge dans les écrits de son père. Prime-mage théoricien instruit par Aralfin, il décortique les voies de la Lune Noire et tente de comprendre la pensée sinueuse d'Aldabéron. Une vérité s’impose à lui : le champ de Lune Noire créé par la Catalyse mélanosélènite perdure longtemps dans l'atmosphère mais n'est pas éternel. Par d’innombrables calculs sans cesse vérifiés et revérifiés, il estime que sa longévité est de l'ordre du millénaire. Neuf années de synthèse ont suffit à insuffler à ce monde une quantité colossale de l’élément artificiel : immense mais vouée à une dégradation inéluctable. Alors que la population sorcière se relève douloureusement d’années de massacre à l’abri des Illusions, Aliaume distingue le jour lointain où ces murailles s’effondreront faute d’être alimentées par l’élément maudit. Aucune trace ne demeure du procédé par lequel son père parvint à sa synthèse.

Une année de réflexion le convainc de la nécessité de préserver ce qui a déjà été amorcé. Il clame le bénéfice d’user de la Lune Noire pour permettre sa propre pérennité, elle qui est à présent la seule à les protéger des bûchers répurgateurs. Avec l’aide d’Obélia, son épouse, il propose un rituel capable de maintenir en vie son père au sein de la pierre qui l’enferme. Tous les deux-cents ans, il pourra être nourri du souffle de vie d’une enfant qui porterait son sang, lui seul étant capable de renouveler l’élément condamné lorsque son flux s’étiolera. Même s’il se heurte au désaccord de Fendrel Griffonblanc, il procède dans le secret au sacrifice de sa propre fille, Alfédia, au matin de ses quinze ans.

Carrière et fin de vieEdit

Aliaume de Malebrumes consacre la fin de sa vie à l'organisation de la jeune Lutèce dont la régence a été divisée par quartiers avec Fendrel Griffonblanc. Ce dernier reçoit la responsabilité des quartiers baignés de Plexus : les Lumières, Aliaume se tournant vers les ruelles plus pauvres en éléments naturels : les Ombres, qui sont rapidement investies par les populations manipulant les magies de Lune Noire, moins tributaires des Kas endogènes.

Après de nombreux écrits et le début de la constitution d'Archives pour la Maison de Malebrumes, Aliaume décède de la tuberculose, en 1157.

GénéalogieEdit

Voir Généalogie de la lignée du Solstice d'Hiver.

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.