FANDOM


((La Crise de Lutèce désigne les événements consécutifs à l'étiolement de la Lune Noire atmosphérique et résultant en la disparition des Illusions, à Lutèce, et leur équivalent dans plusieurs villes sorcières de France possédant des protections magiques mélanosélènes. Ce terme comprends les conséquences sécuritaires, politiques, économiques et sociales, engendrant de profondes mutations dans la capitale sorcière.

ChronologieEdit

  • Dès l'automne 2010 : affaiblissement des maléfices de la Porte Noire et des Illusions des Faubourgs.
  • 29 décembre 2010 : la Rose+Croix, une société secrète moldue héritière de l'Inquisition, exploite la faiblesse de la Porte Noire qu'une escouade d'hommes portants des armes à projectiles d'Orichalque tente de passer. Seul le premier d'entre eux parvient à entrer et est rapidement neutralisé. Des affrontements s'en suivent du côté parisien. Les abords de la rue du Chat qui Pêche et des Quartiers Commerçants sont bouclés et placés sous surveillance aurorale. D'importants mouvements de foule, notamment dans les Traverses, provoquent des incidents civiles. L'HDGSA est mobilisé sur ce front, ainsi que pour une intervention auprès de Coriolan de Malebrumes, blessé à l'épaule d'une balle en Orichalque. Les journaux redoublent de gros titres.
  • Janvier 2011 : fermeture préventive des trois Portes de Lutèce et instauration d'un embargo sur les denrées d'importation, qui sera progressivement assoupli mais dont le transit continuera d'être extrêmement contrôlé. Cette mesure entraine un grand nombre de pénuries et l'instauration de marchés parallèles, malgré la réouverture contrôlée des Portes après le mois de mars. Parallèlement, les liaisons postales aviaires sont arrêtées et l'utilisation d'orbes pour communiquer est réintroduite. Aux abords de la la Porte Noire et sur le Parvis de Notre Dame, des escouades d'aurors de classes alpha et omega se relaient pour des rondes. A partir de cette période, on constate une grande agitation chez les hybrides d'influence sélène, notamment chez les lycans qui deviennent agressifs, ainsi que chez les élémentaires de Lune Noire comme les Stryges. La population a tendance à se retrancher par peur d'une récidive et attend des mesures sécuritaires de la part des Puissants. Les élèves de Pandimon ne retournent à l'école qu'à la mi janvier, par le réseau de la SNCF, et non par le train. Parallèlement, la décroissance de la Lune Noire favorise une épidémie de grippe oniroïde. Sur le Quai des Longs Pendules, l'oscillation de ces derniers est perturbée.
  • Février 2011 : Coriolan de Malebrumes n'est pas revenu sur le devant de la scène politique depuis sa blessure. Le Cercle des Parvenus du Pavé (CPP), un mouvement contestataire et révolutionnaire, pointe du doigt la mauvaise gestion de crise des Puissants et s'exprime sous la forme de tribunes et de pamphlets.
  • 5205545 orig
    15 mars 2011 :
    au Faubourg Saint-Martin, là où les Illusions sont faibles, une partie de la ville sorcière devient visible aux yeux des moldus. Des mesures palliatives sont immédiatement prise et des aurors sont dépéchés. Le quartier, déclaré zone interdite, est évacué en hâte et les gens sont entassés dans un refuge installés à la Bibliothèque Zamarine. Ce phénomène reçoit le nom de "Brèche" et pourraient se reproduire dans d'autres quartiers. Les Puissants instaurent un organe de gestion de crise : le Consortium de Sécurité aux Brèches (CSB).
  • Camp-zamarine
    07 avril 2011 :
    ouverture d'une seconde Brèche au Faubourg Saint-Antoine. Les populations riveraines sont à leur tour expropriées, même à plusieurs pâtés de maison, et leurs appartements deviennent le lieu de pillages. Un nouveau refuge est ouvert à l'Hôtel de la Monnaie. Le lendemain, les Portes de Lutèce sont réouvertes sous surveillance, les Puissants jugeant qu'il "n'a pas de sens de laisser les portes closes lorsque les fenêtres sont béantes". Des files d'attente de plusieurs jours existent à l'extérieur, pour entrer. Les populations des Ombres souffrent de l'étiolement de la Lune Noire et certains professionnels des arts basés sur l'élément mélanosélènes retournent vers les quartiers plus centraux, où les conditions sont plus favorables. Certains quittent même les Catacombes pour remonter à la surface. De nombreuses rumeurs d'ouvertures de Brèches tendent à éclater, régulièrement, entrainant des émeutes. Le CPP redouble de pamphlets. Les outils de mesure des Kas, en particulier les niveleurs, sont perturbés. Les Puissants ouvrent des Bureaux de Conscriptions, notamment aux Arènes de Lutèce, pour renforcer les rangs des brigades aux Brèches. Sont appelés "Les hommes, de vingt à quarante ans, en pleine possession de leurs aptitudes manciques".
  • Fb-temple
    02 mai 2011 :
    l'Haruspice Neige Aiguefroide prédit à Merle Ventdenuit l'ouverture d'une Brèche au Faubourg du Temple (ce quartier se trouve aux portes des quartiers moldus hébergeant les sièges Templiers et Rosicruciens). Par l'intermédiaire de Léandre Walsingham et d'Augustus Carélius, des mesures préventives pourront être prises et l'évacuation de la zone se fera dans un ordre relatif. Un nouveau refuge est ouvert dans le hall de K'Or Y Gagne. La bonne gestion de cette ouverture de Brèche est rapidement vantée par les Puissants et relayée par la presse. A la suite de ce "succès", Coriolan de Malebrumes revient sur le devant de la scène politique. Dans le courant du mois de Mai,
  • 22 mai 2011 : une nouvelle Brèche s'ouvre au Faubourg Poissonnière et - cette fois - n'a pas été annoncée. La gestion de crise est une catastrophe et le CPP accuse les Puissants. Ces derniers se mettent à la recherche de Neige Aiguefroide. Deux refuges sont ouverts dans le Hall du Ministère et à la Sortypothèque. . Nombre de gens expropriés commencent à refuser les refuges et leurs mauvaise conditions d'hygiène. Des squats se développent dans les quartiers populaires et les quartiers commerçants. Certaines familles originaires de province décident de rentrer au pays. D'autres gens, peu scrupuleux, exploitent la situation pour établir des marchés noirs.
  • Juin 2011 : des rumeurs de Brèche au Faubourg Saint-Marcel circulent mais restent infondées. Elles déclenchent néanmoins des mouvements de panique. Les populations se divisent : certains veulent fuir le Faubourg, d'autres forment des cortèges pour les en empêcher : ils et voient dans la désertion le risque que les Puissants placent le quartier en zone interdite comme les autres. Ils ne veulent pas se faire entasser dans des taudis pour des rumeurs. Ces émeutes sont réprimées, et les tranches d'âges recrutés dans les Bureaux de Conscription sont élargies. Des passeurs existent pour faire transiter les gens d'un refuge à l'autre. Certains d'entre eux se font payer à prix d'or et ne tiennent pas parole. Les Hygiénistes sont mis en ébullition pour essayer d'enrayer le désastre sanitaire qui s'annonce dans les bas quartiers. Le CPP s'organise et prend des mesures : Les membres du CPP : ont voté leur organisation en divisions d'arrondissements - ouvrent des permanences locales où recevoir les gens - ont déjà commencé à mener des actions parallèles de distribution de nourriture piochée dans les invendus des Halles Sainte-Calebasse - sont en train de syndiquer les réfugiés - commencent à militer pour le réinvestissement des Ruelles Interdites où la Lune Noire est très concentrée (faisant de ce quartier l'un des plus sûrs de la ville).
  • Année 2012 : la chute progressive des illusions s'intensifie, provoquant d'importants déplacement de foules, un crack économique et une forte augmentation de la misère lutécienne. Des mesures palliatives sont prises :

- Par les Puissants : accroissement des mesures d'austérité économique, déploiement d'un important contingent auroral, interdiction et répression des rassemblements, renforcement des Illusions les plus stratégiques de la ville par concentration des faibles quantité de Lune Noire atmosphérique (ayant pour effet d'en accélérer l'étiolement).

- Par le Pavé : actions sociales de terrain (organisation de l'espace, redistribution des biens, créations de soupes populaires, soins d'urgence), campagnes d'Effacement mettant en œuvre des moyens exempts de Lune Noire (runes, charmes, métamorphoses transitoires, techniques architecturales et trompe-l'oeil, potions).

Le 18 mars 2013, lors de l'ouverture de la brèche majeure du Castelet, Aion Spark fait appel à une créature de Kabbale, Siskamael, pour faire obstruction à la béance, sur la demande du CPP. Les seuls mesures prises par les Puissants sont alors un déploiement auroral.

Le dernier espoir des Puissants réside alors que le sacrifice de Zibeline de Malebrumes, permettant le réveil d'Alcide de Malebrumes (Aldébéron), détenteur du protocole de synthèse de Lune Noire permettant de restaurer les Illusions. Le rituel se solde par un échec, conduisant à l'élimination de l'essence d'Aldabéron sous la forme d'une déflagration d'énergie pure, la mort de Léandre Walsingham et la blessure grave d'Orbalt Griffonblanc, pris en charge par les Navali.

A la suite de cet échec, les Puissants s'enfoncent dans la débâcle, n'ayant plus ni solution ni espoir pour la ville. Par ailleurs, les autres grandes villes sorcières de France dont Massilia et Lugdunum commencent à montrer à leur tour les premier signes d’étiolement de leurs Illusions.

Au cours d'une manifestation populaire de 10 000 âmes, le 06 avril 2013, le peuple répudie les Puissants et reconnaît le CPP comme autorité légitime sur le ville. A cette occasion, les aurors sont envoyés pour réprimer le mouvement populaire, faisant usage de sortilèges lacrymogènes et provoquant d'importants mouvements de panique.

Le 22 avril 2013, Striknin Filth et Vératre Hallow, reviennent du XIIème siècle avec le protocole de synthèse de la Lune Noire, dérobé dans l'intention de sauver la vie de Zibeline de Malebrumes. Cette dernière a en réalité déjà été sacrifiée. Le protocole fait immédiatement l'objet de l'élaboration d'un plan de synthèse, dont l'Hostel Dieu Général Saint-Archambault sera le théâtre. Au cours d'une réunion entre les Archimédicus, tenue le 24 avril, ce plan de synthèse - sur 7 jours - est désigné sous le nom de période des "Sept larmes".

La révélation du processus de Synthèse de la Lune Noire, commandité par les Puissants, provoque une nouvelle vague sur l'opinion publique, prenant la forme d'une fronde dont les dérives sanglantes envers les Grands Noms ne sont évitées que par une prise de position de terrain, par le Pavé. Rapidement, un pré-conseil entre les Hautes-Maison et le Pavé est formé, dans le but d'établir les bases d'une réorganisation des Pouvoirs de l'Etat Sorcier Français. Floréal Deslanternes est chargé de la rédaction des Etats Généraux du futur Parlement de Lutèce, devant prendre la forme d'un compromis avec les Puissants.

Après plusieurs aller-retours et modifications par Tybalt Griffonblanc et Coriolan de Malebrumes, le texte est adopté, le 27 mai 2013, et présenté devant l'Assemblée Constituante de la Première République, le 14 juin 2013.

Alors que la situation de la Ville semble s'améliorer, trois des réserves d'eau de la villes, les Citernes et Barriques, sont empoisonnées à l'Orichalque le 1er Août 2013, entrainant de nouvelles mesures de fermeture des Portes de la Ville, et une importante crise sanitaire.

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.