FANDOM


Kas
Les Kas, Champs Magiques ou Ethers, sont des flux cosmiques s'entremélant à la matière et lui conférant ses propriétés magiques. Les Kas dits naturels peuvent être courbés pour obtenir des effets magiques et sont au nombre de six : le Ka Air, le Ka Eau, le Ka Feu, le Ka Terre, le Ka Lune et le Ka Soleil. Ils possédent chacun des origines et caractéristiques spécifiques. A eux, s'ajoutent l'anti-champ d'Orichalque et le Ka artificiel de Lune Noire, généré par diffraction du Ka Lune.

Les champs magiques naturels, leur origine et leur découverteEdit

Au cours du big-bang, l'univers a pris naissance à partir d'un état chaud et dense. Depuis, ses deux constituants sont en expansion : la matière et la magie. Le flux magique primordial issu du big bang est nommé Prime-éther. Il est à la base de tous les autres champs magiques.

Les champs magiques (ou Kas) naissent dans le système solaire à partir du Prime-éther. Le Soleil transforme en continu le Prime-éther en Ka Soleil qui rayonne vers toutes les planètes du système.

A son passage près des planètes et des corps célestes, le Ka-Soleil se transforme.
- Au contact de Mars, il devient le Ka Feu,
- Au contact de Jupiter, il devient le Ka Air,
- Au contact de Mercure, il devient le Ka Eau,
- Au contact de Vénus, il devient le Ka Terre,
- Au contact de la Lune, il devient le Ka Lune.
Les flux de ces cinq champs magiques naturels se répandent à leur tour dans le système solaire et parviennent à la surface de la Terre.

L’Orichalque est un anti-champ synthétisé à partir du Prime-éther au sein du métal de certaines météorites. Il est aux champs magiques ce que l’antimatière est à la matière : il est capable de les détruire, de les annuler.

Le champ magique de Lune est le seul à avoir une nature double : la moitié de son flux est généré par la face visible de la Lune (dite "blanche"), l'autre moitié est générée par sa face cachée (dite "noire").

Dès l’antiquité, l’existence des Kas a été pressentie, même si leur nature ne fut observée et formalisée par l’Homme qu’à partir du XIIème siècle. Les antiques écrits du sorcier-philosophe Enoch (Vème siècle avant JC) relataient l’influence des positions des astres sur l’usage de la magie, ainsi que celle des phases de la Lune. Dans cette dernière, il voyait deux influences distinctes qu’il ne parvenait pas à séparer.

Au début du XIIème siècle, alors que l’Inquisition médiévale laisse pressentir l’imminence d’une scission entre le monde moldu et le monde sorcier, l’archi-prime-mage Alcide Daphylacte Béronthe de Malebrumes pose les bases de la vision-Ka humaine et formalise l’existence des Kas naturels, dont la connaissance révolutionnera la compréhension des pratiques magiques mises en œuvre de puis la nuit des temps. De ces travaux, naîtra l'idée de procéder à la diffraction du Ka Lune pour exploiter l'une de ses deux portions : la Lune Noire, produisant des effets magiques puissant sur l'âme et le corps.

Configurations particulièresEdit

  • Un Plexus désigne le croisement de deux Kas naturels en quantité importante. En fonction des Kas impliqués, des effets magiques spontannés (nommés "effets dragons") pourront apparaître.
  • Un Nexus désigne le croisement de tous les Kas naturels, en quantité importante. De puissants effets magiques peuvent être obtenus sur les lieux de Nexus.

Plexus et Nexus irradient de Kas et ont une influence bénéfique pour la pratique de la magie, sur une aire d'influence dépendant de l'intensité du phénomène.

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.