FANDOM


Romaric d'Aigues-Froides est un Haruspice célèbre ayant officié à la cour du Roi de France à partir des années 1130. Il est à l'origine de la lignée d'Aigues-Froides, réputée pour son talent à traves les siècles.

Jeunes annéesEdit

Le jeune Romaric est né d'une famille de serfs aux alentours de 1115, dans la région parisienne. Délaissant le travail de la terre pour la destinée hasardeuse de troubadour, il prend la route de la capitale à l'âge de douze ans, lorsque des prédispositions magiques certaines le poussent à utliser ses talents pour gagner quelques sols.

Amené par ses prouesses de jongleur et de prestidigitateur à se produire devant la Cour elle-même, il est remarqué par un des conseillers du Roi, naturellement averti, pour la résonance particulière du Ka Lune autour de lui. Il entre alors à son service personnel afin de canaliser un don latent qui se révèlera de façon extrêmement violente l'année de ses quinze ans. Son mentor, dépassé, le laissera mener diverses expérimentations dans les cachots en compagnie d'un haruspice de campagne qu'on avait fait mander en hâte.

Ceci jusqu'à ce que le jeune homme se révèle être un des augures les plus puissants de son temps, écouté des plus grands.

Ascension et anoblissementEdit

Le Roi ayant eu vent des capacités du jeune protégé d'un de ses plus anciens conseillers, il daigne s'intéresser à Romaric en lui demandant ses services quant à certaines décisions politiques. La voix avisée de l'haruspice lui vaudra bientôt une position solide, et il le récompensera en l'anoblissant en 1146.

Romaric se voit ainsi confier le petit fief d'Aigues-Froides, qu'il dirigera avec la sûreté d'un visionnaire malgré un comportement frôlant la pathologie sociale. Il continuera d'officier brillamment pour les membres de la Cour et pour les grandes familles de Lutèce jusqu'en 1161, année de sa mort. Nulle trace n'a été conservée des raisons de sa disparition à un âge encore vert, mais il existe une présomption d'intoxication chronique à la Lune Noire.

HéritageEdit

La lignée d'Aigues-Froides fut une des plus réputées pour la puissance du don d'haruspimancie qui coule dans son sang. Elle perdit pourtant ses lettres de noblesses et son domaine ancestral lors de la Révolution Française, qui succéda à une longue période de refus des superstitions et de déclin de l'haruspimancie.

Une seule branche de la famille est encore vivace à Lutèce, sous le nom d'Aiguefroide. La dernière née de cette lignée est Neige Aiguefroide, seule héritière vivante du don de Romaric, et par là même une des deux exceptions historiques d'une profession exclusivement masculine.

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.